- Article Femme Actuelle - 4 conseils pour prolonger les bienfaits des vacances (quand on est bel et bien rentré)


Vous êtes à peine revenus de votre break estival et vous avez l’impression qu’il est déjà loin ? Un classique. Heureusement, on vous livre quelques pistes pour parvenir à prolonger l’état d’esprit des vacances.

 

Rentrer plus tôt

 

Dimanche soir, il est 21 h, vous sortez du train. Demain, votre première réunion de la journée est à 9 h. Déjà, c’est mal parti. "Il faut se laisser le temps 'd’infuser', de bien rentrer, pour que la transition entre vacances et retour au travail ne se fasse pas brutalement", explique Ondine Peyron, psychologue et thérapeute en analyse transactionnelle (1). Rien de pire que de se retrouver le lundi soir, après une première journée de boulot, avec la valise à défaire, les machines à laver à gérer et le réfrigérateur à remplir... "Mieux vaut rentrer un ou deux jours plus tôt et prendre son temps, préconise la professionnelle. On peut être en vacances chez soi". Les prochaines semaines n’en seront que meilleures.

 

Continuer à lâcher prise

 

"La raison pour laquelle on apprécie autant les vacances réside dans le fait de 'lâcher prise', de se déconnecter de ses habitudes", indique la psychologue. "Pendant ce laps de temps, on va dire adieu au stress et à la routine et dire bonjour aux choses qui nous procurent du plaisir", explique- t-elle. Ce que l’on a moins tendance à faire dans notre quotidien habituel métro, boulot, dodo. La solution pour garder cet esprit léger à la rentrée ? "Identifier ces fameuses petites choses qui nous font du bien et continuer à leur laisser de la place dans notre quotidien". En vacances, vous adorez écumer les marchés à vélo ? Tiens, qu’est-ce que vous avez de prévu dimanche ?

 

Garder des moments pour soi

 

Autre véritable luxe en vacances : celui de prendre son temps. Sauf qu’une fois rentré, entre les amis, la famille, la salle de sport et la dernière réunion qui vient de se greffer à votre planning déjà bien chargé, difficile de continuer à débloquer du temps pour soi. Grossière erreur. "Il faut réapprendre à se laisser du temps, à savoir dire non et à se laisser des moments pour soi", conseille Ondine Peyron. "Des moments, à ne rien faire (comme en vacances)".

 

Ne pas chercher à fuir

 

Les valises rangées, et si pour mieux digérer le fait de rentrer, on planifiait notre prochaine escapade ? "Mauvaise idée", selon la thérapeute. "Si on n'est pas bien à l’idée de reprendre le travail et que c’est la perspective de prochaines vacances qui nous stimule, alors on ne guérit pas le problème", rapporte-t-elle. Il faut identifier ce qui ne va vraiment pas puis essayer de régler les choses. Chercher à fuir n’aura qu’un effet pansement. Toutefois, dans la même veine que de profiter de moments pour soi et de continuer à lâcher prise, on garde des instants de plaisir. Vous nous raconterez votre tour de vélo dimanche.

 

 

 

 

Please reload

Featured Posts

Le carnet des réussites

January 12, 2016

1/2
Please reload

Recent Posts

January 12, 2016

Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags